Écrire !

Écrire ! Écrire ! Écrire comme l'on respire l'air léger de la crête raide, écrire comme l'on porte l'air de mer chargé de houle iodée ; écrire comme l'on hésite, avançant parfois à rebours de l'idée primitive d'un mot forcément relié à l'idée suivante. Écrire comme l'on respire ensemble, instruments collés au corps qui court après la note… Lire la suite Écrire !

Les graines parlent

Les mots en graine sur le jardin de cellulose, des nuages nous protègent de l'ensoleillement trop direct. Beaucoup parlent et sourient et palpent, humains déambulant ; beaucoup de plantes bruissent de leurs mots végétatifs. L'air est sans musique.   (Fête de la graine à Réaumont, début avril 2018).

Le dromadaire à deux plumes

Un dromadaire avance coussinet sur coussinet, avec la précaution de celui qui connaît la friabilité des sols ; il porte une pensée d'une légèreté verte-à-points-blancs. Sous le vent il picore encore quelques mots ; dans le vent il guette l'irruption d'une idée, d'une histoire, le chant d'une saga. Aux côtés de vents montants et descendants, il progresse,… Lire la suite Le dromadaire à deux plumes

Tissage

Quand un mot pleure, une note le guérira. Quand une note coince, un geste le rétablira. Quand un geste tremble, un sourire le redressera. Mais le sourire parfois s'assèche. Quelques mots suffisent peut-être pour rassembler toutes les poussières, rien n'est certain, rien n'est perdu : une histoire, une musique, une caresse comme les lices du métier… Lire la suite Tissage