Colophon

En lisant en écrivant, l’ordre inverse étant tout aussi vrai, un certain OL se pique de mots depuis un certain 22 mars ; comme le fait un certain Luc de photons.

La meilleure présentation de ces lignes sans fin en est la cohorte d’épigraphes.

Le beau calme ? La lecture et l’écriture sont des moments exquis de compréhension du monde ; sans autre couleur que celle des mots, sans autre son que celui des phrases sous la voûte du crâne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s