Tissage

Quand un mot pleure, une note le guérira.

Quand une note coince, un geste le rétablira.

Quand un geste tremble, un sourire le redressera.

Mais le sourire parfois s’assèche. Quelques mots suffisent peut-être pour rassembler toutes les poussières, rien n’est certain, rien n’est perdu : une histoire, une musique, une caresse comme les lices du métier à tisser ses souvenirs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s