Retraite chartrousine

Il faisait bon, il faisait frais, il faisait presque chaud le long du soleil qui montait les dénivelés, il faisait calme (les fixations 75mm devraient néanmoins être graissées), il n’était progressivement que des pensées de mots et de livres.

Il n’était pas d’âge pour ces pas glissants, jeunes et calmes et vieux ; certains comptaient le temps, certains ne voulaient que l’observer.

Il n’était pas de doute que la Chartreuse serait le l’âge de la retraite, le temps venu.

(Chartreuse, début décembre 2017).

 

> Nivem, neiges plurielles.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s