La pluie de mai

Chaude ou pointue, enveloppante ou précise, l’une et l’autre voix se nouent le long de la portée. Une petite pomme s’accroche sur la première ligne.

Des filaments griffent la vue ; il pleut sans discontinuer au grand plaisir des plantes et des escargots cachés. Bandages et crépis changent de lumière.

(Voiron, début mai 2015).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s