Ciel piqué

Les arbres piquent le ciel d’où tombent des bouts de lumière ; le temps passe en grappes nébuleuses où baignent des gris pimpants.

Pas à pas l’étroite lucarne approche de l’heure bistre de changement d’air. Les feuilles pleuvent toujours, mais peu à peu selon la respiration du vent. Immobile, parfois, le bruissement tombe sans bruit jusqu’au sol ; ces fois, le vent s’arrête et la pluie se poursuit.

(Voiron, mi-octobre 2014).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s